Les techniques de bases à VTT – Débutant à VTT

Dans des articles précédents nous avons parler de:

comment choisir son VTT (https://www.vttcoach.fr/comment-choisir-son-vtt/)
régler la position de son VTT (https://www.vttcoach.fr/comment-regler-la-position-de-son-vtt/),
de réglage de cales automatiques (https://www.vttcoach.fr/comment-regler-ses-cales-automatiques-en-vtt/ )
sur la position en cote (https://www.vttcoach.fr/comment-progresser-dans-les-cotes-en-vtt/ )
pente raide (https://www.vttcoach.fr/tutoriel-comment-monter-une-pente-en-vtt/)

Aujourd’hui nous allons plutôt vous montrer les bases du VTT, par quelles techniques  commencer  une fois que

Nous pouvons enfourcher notre digne destrier jeune débutant à VTT !!

Nous allons vous donner les 4 premières techniques primordiales pour rouler en sécurité.

Ces techniques seront du « niveau 1 ». Il y aura des adaptations à faire en fonction du niveau mais ici nous parlerons des bases pour les novices qui débutent la discipline.

Règle 1 – Vous débutant en VTT

Votre posture sur le vélo : ne soyez pas trop rigide. A la différence de la route, le VTT peut vite secouer. Si vous être raide sur votre vélo, votre dos/ bras vont vite avoir mal. Soyez souple sur les bras et ne serez pas trop votre guidon pour amortir les aspérités du sol.

Le regard doit se porter au loin, pas sur la roue avant. Comme au ski on regarde loin ! Regardez loin vous permet d’anticipé la potentielle trajectoire, obstacles, virages ou copains qui se trouvent devant vous.

La position de sécurité ou 4 appuies : vous allez souvent l’entendre, c’est la position qui vous permet dans un premier temps de faire une descente avec un minimum de sécurité pour vous. Sur le vélo il y a 5 appuis entre vous et le vélo : vos deux mains sur le guidon, vos deux pieds sur les pédales et vos fesses sur la selle. 4 de ces appuies (mains et pieds) sont des appuis « mobiles ». Les fesses et le bassin sont considérés comme un appui fixe sur le vélo, lorsque vous êtes assis sur votre selle vous subissez votre vélo. Si vous êtes sur vos 4 appuies (pieds / mains), vous êtes acteur de votre vélo : c’est vous qui grâce à vos jambes et bras (vos articulations), amenez votre vélo là où vous le voulez.

Donc la position 4 appuies est tout simplement le faite de lever les fesses de  sa selle. C’est tout ?! Non  trop facile sinon. Pour garder son équilibre (ici équilibre dynamique) il faudra que vos deux pédales soit à l’horizontal sinon vous serez déséquilibré par la pédale qui sera plus base que l’autre.

En position de sécurité : ON NE PÉDALE PLUS, PÉDALE A LA MÊME HAUTEUR

Grâce à cette position nous pouvons adapter notre poids / centre de gravité sur le vélo. En descente LA position de sécurité sera de déplacer ses fesses (hanches) vers l’arrière de la selle pour mettre du poids sur l’arrière de son vélo et ainsi éviter les soleils (chute par-dessus le guidon- OTB). Petit conseil + : vos bras vont se tendre mais garder toujours les bras légèrement plier pour amortir en descendant les épaules vers le guidon.

Voilà la position de sécurité :

Règle 2- Votre équilibre

L’équilibre à vélo est la base du débutant à VTT, il existe deux équilibres :

  • L’équilibre statique : arrêt sur place sans avancer (nous n’en parlerons pas ici)
  • L’équilibre dynamique : l’équilibre qui nous permet d’avancer sans tomber

Ce dernier sert à rouler droit, sans zigzaguer (visualiser les enfants qui vont à droite et gauche en fonction de là où il regarde quand ils apprennent le vélo). Pour les adultes le principe sera de garder le guidon le plus droit possible.  Certain l’auront instantanément d’autres devront le travailler un peu.

Regarder bien loin, décontractez-vous. Il faut avoir des mouvements fluides sans à-coup au pédalage mais aussi au niveau du guidon. Encore une fois ne serez pas votre guidon, ayez une vitesse adaptée (sur du plat vitesse 4 par exemple  nous en reparlons juste après).

Si vous devez tourner, tourner franchement votre tête, cela vous aidera à mettre votre roue avant dans la bonne trajectoire.

Petit exercice pour travailler l’équilibre pour le débutant à VTT :

  • pédalez en étant sur les 4 appuies, votre vélo va, si vous n’êtes pas équilibré, partir sur la droite ou gauche en fonction de pédales. Il faut donc contrer l’effort appliqué sur la pédale par celui que vous allez appliquer sur le guidon.
  • Tracez deux lignes au sol et restez dedans en pédalant debout, en position 4 appuie (sans pédaler donc avec prise d’élan).
  • Puis essayer de lâcher une main, puis l’autre, un pied puis l’autre, une main et un pied etc…
  • Petit slalom décaler

 

Pensez toujours à regarder loin devant vous, ou sur la sortie du virage ( tourner la tête) 

Maniabilité en VTT

Équilibre dynamique en VTT

Règles 3- Les vitesses

Vaste sujet que les vitesses…et les erreurs de  » débutant à VTT »

Pour commencer, avant nous parlions de croisement de chaîne qui pouvait engendrer bien des problèmes : casse de chaîne, vitesses qui saute, usure prématuré etc.… Pour ceux qui aurait un vélo avec 3 plateaux sur l’avant du vélo ça sera toujours le cas. Pour les vélos récents beaucoup moins de risque en mono ou double plateau. Nous vous expliquons donc le croisement de chaîne :

Un croisement de chaîne c’est lorsque votre chaîne n’est pas dans l’axe entre les plateaux (à l’avant) et les vitesses (à l’arrière) ce qui crée une torsion des maillons de la chaîne. Il existe 2 croisements :

  • Cas 1 : Celui où vous êtes sur le petit plateau (avant) et la petite vitesse à l’arrière (couronne avec le moins de dent – celle vers l’extérieur du vélo). Ce croisement fait que votre dérailleur arrière n’est pas tendu et risque de frotter sur lui-même et faire dérailler votre vélo.
  • Cas 2 : Celui où vous êtes à l’inverse, gros plateau et grosse vitesse à l’arrière (vitesse 1). Ce croisement tire énormément sur votre chaîne et dérailleur. Ces derniers peuvent donc casser si l’effort est trop fort.

Donc à éviter. Voici deux petits schémas qui expliquent les croisements de chaîne.

Pour éviter le croisement de chaîne voici un schéma très explicite :

 

Si vous avez 2 plateaux, le croisement de chaîne existe toujours mais sera moins contraignant. Le mono plateau est prévu pour les écarts (voir : https://www.vttcoach.fr/comment-passe-en-mono-plateau-vtt-coach/).

A quoi servent les vitesses et plateaux?

Passons au vif du sujet. Les plateaux vous l’aurez compris c’est à l’avant, les vitesses ou pignons à l’arrière. Pour compter les vitesses et plateau on part toujours du vélo vers l’extérieur. Donc plateau 1 c’est le petit et vitesse 1 c’est la plus grande. Vous suivez toujours ?

Le plateau 3 qui disparaît petit à petit sert (servait) dans les descentes ou sur du faux plat descendant.

Le plateau 2 est le plateau le plus polyvalent. Il peut servir dans les petites montées / faux plat montant, sur le plat et en descente

Le plateau 1 est le plateau pour faire des montées.

Le nombre de dents (les petits piques) de votre / vos plateaux induiront votre choix entre plateau 1 -2 et 3. Nous ne rentrerons pas dans les détails des rapports qui sont plus spécifique.

Souvent, lorsqu’on débute le vélo, nous utilisons que le plateau 1 et 2 c’est déjà pas mal si vous y pensez. Vous vous concentrez souvent plus sur les vitesses.

Pour les vitesses, de 1 à 12 actuellement sur les vélos. Nous entendons parler de 18, 21, 24 vitesses,  etc…

C’est la multiplication du nombre de plateau avec le nombre de vitesses. Ici dans notre exemple schématisé nous sommes à 3 (plateaux) x 7 (vitesses) = 21 vitesses, 21 possibilités de rapports (vitesses) différentes malgré les croisements de chaîne.

Voici maintenant les règles de bases :

  • Ne jamais être en moulinet : pédalage trop facile qui vous fait rebondir sur votre selle
    • Mettre une vitesse plus dure (vers un chiffre plus gros)
  • Ne jamais être dans le dure : pédalage trop dure, vous pédaler lentement vous risquez de casser la chaîne et dérailleur mais surtout de vous faire mal aux articulations comme les genoux
    • Mettre une vitesse plus facile (vers les chiffres plus facile)
  • Ne JAMAIS changer ces vitesses en étant à l’arrêt
    • Risque : casse chaîne / dérailleur et dérailler
  • Votre transmission (chaîne, dérailleur, plateaux, vitesses) est fragile, il faut éviter au maximum de changer les vitesses en force. C’est-à-dire qu’on ne change pas ces vitesses en pleine montée en danseuse (debout sur les pédales)
    • On passe les vitesses l’une après l’autre et en douceur
    • On anticipe la montée, on change les vitesses en amont
    • On pédale plus souplement au passage des vitesses (pas de pression forte sur les pédales)

Ensuite on adapte ses vitesses en fonction de ses propres capacités. Et il ne faut pas hésiter à changer de vitesses toutes les 2 minutes si le terrain si prête.

Règle 4- Le freinage

La plus grande peur du débutant à VTT c’est de passer par-dessus son vélo en descente. Nous avons déjà vu la position de sécurité, maintenant pour votre sécurité il y a le freinage.

En tant que débutant on vous dira souvent : « touche pas au frein avant ». Désolé pour vos amis qui essaye de vous rassuré mais c’est le meilleur conseil de se mettre en danger en descente.

Il faut freiner des 2 freins en VTT. Le frein arrière est bien-sûr plus rassurant mais il ne vous arrêtera pas dans une descente raide.

On ne va pas écraser son frein avant comme on peut le faire avec l’arrière. C’est votre frein avant qui vous arrêtera tout est une question de dosage : 70% avant et seulement 30 % arrière.  Et OUI…

Au-delà de 30% votre roue arrière part en dérapage. Et votre freinage n’est plus efficace.

Vous l’aurez compris ; il faut freiner avec les deux freins et même plus du frein avant, tout est une question de dosage et de progressivité : pas d’à-coup !

Lors du freinage on freine avec 1 doigt voir 2 doigts (pour les freins à câble) maximum pour garder son guidon bien en main.

Bien sûr le freinage ce n’est pas que ça… Mais là nous sommes toujours sur du débutant. Après une fois que vous freinez des deux freins correctement, sans à-coup, il faudra penser à anticiper ses freinages.

 

Nous avons fait un petit tour des premières techniques, vous êtes fin prêt à aller découvrir les sentiers !!

A votre retour de sortie n’hésitez pas à revenir nous donner vos impressions. Nos articles n’ont pas la science infuse et peuvent être modifié en ajoutant du contenu en fonction de vos ressenties.

Pensez à venir faire un petit stage de maniabilité avec nous en collectif ou individuelle pour en apprendre encore plus !!!

Inspirez vous sur notre chaîne Youtube

 

 

Share This